Genève

Une banque initie des élèves à la BD. Problème?

La fondation de BNP Paribas noue un partenariat avec le DIP. Chance ou intrusion malvenue du privé?
Genève

Le Département de l’instruction publique, de la culture et du sport (DIP) et la Fondation BNP Paribas Suisse ont noué un partenariat public-privé. Trente et une classes de l’enseignement secondaire II, soit 450 élèves, désigneront un lauréat parmi sept auteurs de bande dessinée romande. Cette collaboration est-elle une chance ou une intrusion malvenue du privé dans l’école publique? Le gagnant recevra le «prix BD Zoom Fondation BNP Paribas», doté de 10

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion