Genève

Les employés de Valora-Tamoil lèvent le poing

Face à la précarité de leurs conditions de travail, des employés se mobilisent. Ils critiquent un management erratique et des intimidations.
En plus des kiosques dans les stations-service LDD
Stations-service

Des employés romands du groupe bâlois Valora, engagés dans les stations-service Tamoil, dénoncent leurs conditions de travail. Dimanches non rémunérés selon les règles, surcharge de travail, intimidations, exposition au danger sans mesures de sécurité, y compris pour les apprentis… Voici quelques-unes des plaintes exprimées hier par cinq travailleurs dans les locaux genevois du Syndicat interprofessionnel des travailleurs (SIT). Ces problèmes s’ajoutent aux difficultés propres à la branche, horaires irréguliers et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion