Suisse

Le peuple assène une claque à l’UDC

Les juges bénéficieront d’une marge d’appréciation avant d’ordonner un renvoi. Les Suisses ont étrillé l’initiative de mise en œuvre de l’UDC par 58,9% des voix. L’ampleur du refus surprend.
Emotionnelle Luca Mascaro
Criminels étrangers

Ça suffit, n’en jetez plus! C’est en substance ce que le peuple suisse a répondu hier à l’initiative de l’UDC «Pour le renvoi effectif des étrangers criminels», dite de mise en œuvre. Si le refus du texte ne constitue pas une sensation en soi, son ampleur très confortable a de quoi surprendre. Les sondages avaient certes témoigné de la remontée du non au fil des semaines, mais ils laissaient présager

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion