Suisse

Martin Vetterli relaiera Patrick Aebischer à l’EPFL

Le Neuchâtelois, passé par l'enseignement notamment aux Etats-Unis, reprendra dès 2017 et pour quatre ans la présidence de la haute école, laissée vacante par le Fribourgeois Patrick Aebischer
Wikimedia
Lausanne

«Vetterliwirtschaft», disent les Suisses alémaniques. Si l’on en croit son parcours, Martin Vetterli n’a, hormis son patronyme, aucun point commun avec cette expression péjorative, qui équivaut en français à «clientélisme». Professeur ordinaire à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), le Neuchâtelois de Cortaillod a été nommé hier par le Conseil fédéral pour reprendre dès 2017 et pour quatre ans la présidence de la haute école, laissée vacante par le Fribourgeois

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion