Neuchâtel

«Mobilité 2030» ou le pari fou du Conseil d’Etat neuchâtelois

Les citoyens doivent se prononcer sur un projet pharaonique comprenant une liaison directe entre le Haut et le Bas. Des inconnues demeurent sur son financement.
La ligne Neuchâtel-Le Locle. PHIL RICHARDS / WIKIMEDIA
Votation

Le 28 février, les Neuchâtelois se rendront aux urnes pour décider du sort du pari fou du Conseil d’Etat en matière de mobilité. Gargantuesque, le paquet Mobilité 2030 est la réponse assumée des autorités au refus de justesse du Transrun par le peuple en 2012. Une liaison directe, en quatorze minutes, entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds est en effet prévue. Outre le retour d’un «Transrun bis», le projet tente de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion