Suisse

Binationaux courtisés comme jamais

Des sections suisses de partis politiques étrangers encouragent «leurs» binationaux à rejeter l’initiative UDC de mise en œuvre le 28 février. La mobilisation est inhabituelle.
Criminels étrangers

L’initiative de l’UDC «pour le renvoi effectif des étrangers criminels» polarise tellement qu’elle mobilise au-delà des citoyens helvétiques. Certaines sections suisses de partis politiques étrangers s’impliquent dans la campagne avec une vigueur rare et dans une ampleur peu courante. Leur but: convaincre «leurs» binationaux de glisser un non dans l’urne le 28 février. Mais ce n’est pas pour leurs beaux yeux que les citoyens à double passeport sont courtisés de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion