Édito

Arrêter le train fou

Denrées alimentaires

Les denrées alimentaires sont bien trop précieuses pour laisser les banques et les fonds spéculatifs boursicoter avec. D’aucuns tentent de nous faire croire que, sans l’aide des traders, nous mourrions de faim faute d’un moyen efficace de répartition des récoltes à travers le monde. Il est temps de cesser cet enfumage. Développer une économie et une agriculture plus saines, locales et durables devrait être une évidence pour la Suisse. D’autant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion