Genève

«En cas de non, le musée devra fermer»

Les partisans du projet de rénovation ont dénoncé les «surcoûts fantaisistes lancés dans la campagne», avant d’insister sur le besoin urgent de rénover le bâtiment.
En cas de non JPDS
Musée d'art et d'histoire

Les partisans de la rénovation-extension du Musée d’art et d’histoire (MAH) ont convoqué la presse mardi matin pour une «mise au point». Cocasse: Tobia Schnebli, l’un des fers de lance des opposants, s’est invité en tant que rédacteur du bimensuel de son parti Solidarités. En guise de mise au point, Charlotte de Senarclens, coprésidente du Cercle de soutien au MAH+, a dénoncé les «surcoûts fantaisistes lancés dans la campagne», avant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion