Solidarité

Evo Morales au pouvoir jusqu’en 2024?

Le président fait voter le 21 février une modification de la Constitution pour pouvoir se représenter en 2019. Même à gauche, des mécontents se font entendre.
Evo Morales Cancillería Ecuador
Bolivie

Elu à la tête du pays pour la première fois en 2005, le président socialiste et indigéniste Evo Morales ne veut pas lâcher les rênes. Le 21 février prochain, son gouvernement fait voter un référendum à la population pour être en mesure de participer aux élections de… 2019. La Constitution doit en effet être modifiée dans ce but. Les derniers sondages donnent le non et le oui au coude à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion