Genève

Catastrophées, les communes genevoises réclament le dialogue

Les pertes de recettes fiscales pour les communes pourraient s'élever à 100 millions de francs.
Réforme fiscale

La troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) n’épargnera pas les communes genevoises, qui pourraient devoir éponger environ 100 millions de francs du manque à gagner total pour le canton. Si l’Etat n’a pour l’instant communiqué aucune projection à ce propos, certains, à commencer par les communes elles-mêmes, n’ont pas attendu pour prendre leur calculette. Ni pour dénoncer l’attentisme du gouvernement, peu enclin à initier le dialogue. Serge Dal

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion