Cinéma

Sauvagerie en spectacle

«THE REVENANT» D’ALEJANDRO G. IÑÁRRITU
Sauvagerie en spectacle
20TH CENTURY FOX
Cinéma

Favori des Oscars avec douze nominations, The Revenant ne fait pas l’unanimité. Carrément «pornographique» selon ses plus virulents ­détracteurs, le film récolte les critiques inhérentes au cinéma très ­démonstratif et vainement virtuose d’Alejandro González Iñárritu. Il faut dire que cette nouvelle adaptation très radicale du roman de ­Michael Punke, après Le Convoi sauvage (Man in the Wilderness) de Richard C. Sarafian en 1971, tient moins du western que du pur sur­vival.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion