Économie

Paradoxes d’un or noir surabondant

Innovation et tensions géopolitiques abaissent les prix du brut. Avec pour corollaire de péjorer et de soutenir la conjoncture mondiale, selon que l’on produise ou consomme.
La persistance de prix aussi bas impacte lourdement les pays producteurs et exportateurs de pétrole. CC0 Domaine Public
Pétrole

Il y a quelques années à peine, le monde craignait de manquer de pétrole. Les réserves amorçaient leur lente descente vers un épuisement des ressources. La perspective des robinets à sec cristallisait les craintes, faisant exploser le prix du baril à 150 dollars. Aujourd’hui, c’est sa surabondance qui inquiète, car dans un contexte de ralentissement conjoncturel mondial, la demande ne suit pas le même rythme haussier que l’offre. Le baril de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion