Livres

Philippe Rahmy, à corps perdu

Ses textes étaient des antidotes à la friabilité de son propre corps. Après le magnifique «Béton armé», l’écrivain genevois publie une fiction crépusculaire. Rencontre numérique par-delà l’Atlantique.
Photo. Rendez-vous sur Skype avec Philippe Rahmy DR
Livres

Brouillard numérique, puis l’image apparaît. Eternel bob vissé au chef, barbe précise, verbe clair qui crépite dans les haut-parleurs. Notre nuit est déjà tombée mais la sienne, là-bas, se relève à peine. Philippe Rahmy nous accueille dans la lumière matinale de la campagne floridienne. L’égyptologue et poète né à Genève est encore en vadrouille. C’est donc sur Skype que l’on se donne rendez-vous pour évoquer son dernier livre, Allegra, sorti

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion