Solidarité

La désindustrialisation pour seul horizon

Le ralentissement que connaît la Chine touche particulièrement les provinces de la «Rust Belt», dans le nord-est du pays. A Qiqihar, entreprises publiques et privées tentent de résister.
Cette usine textile de Qiqihar employait plus de 13 000 personnes sous Mao. Elle n’en compte que 28 aujourd’hui. RBI
Chine

Le bâtiment, construit en 1960 avec l’aide de l’URSS est resté à l’abandon, au beau milieu d’un magnifique parc de 120 000 mètres carrés. Les tuyaux de chauffage se sont recouverts de rouille, quelques fenêtres sont cassées. Au dessus de l’entrée principale, la poussière s’est accumulée sur le fronton rouge, défraichi par le temps. Sous le maoïsme, pourtant, cette usine textile de Qiqihar, ville industrielle d’un million d’habitants dans la province

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion