Neuchâtel

«Un bachelor de médecine n’est pas une priorité pour le canton »

Le Conseil d’Etat neuchâtelois estime que la création d’un bachelor de médecine coûterait trop cher et serait trop compliqué à mettre en place.  
Neuchâtel

Souhaité par une partie de la population, un cursus universitaire complet de premier cycle en médecine ne devrait pas voir le jour de si tôt à Neuchâtel. Répondant à un postulat du groupe socialiste au Grand Conseil demandant d’étudier les possibilités de création d’un bachelor en médecine, le Conseil d’Etat a jugé que le statu quo reste la meilleure des options. Le statu quo étant cette spécificité locale qui permet

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion