Actualité

L’assignation à résidence validée

Les assignations à résidence dans le cadre de l’état d’urgence ont été jugées conformes à la Constitution par la plus haute juridiction du pays. Quelques protestations.
Thierry Ehrmann
France

L’état d’urgence est conforme à l’état de droit. C’est ce qu’ont dit hier soir les «Sages» du Conseil constitutionnel. La juridiction suprême a estimé que les assignations à résidence décidées en vertu du régime d’exception – au nombre de 384, depuis le 13 novembre – ne bafouent pas la Constitution ni les libertés fondamentales qu’elle consacre. Le Conseil avait été saisi par un des militants écologistes assignés à résidence en marge

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion