Musique

Drone to the Bone, six ans de gros son

Sept groupes «post-hardcore» et «noise-rock» marquent le coup dimanche à l’Usine de Genève.
Emblème du noise-rock de New York DR
Concerts

Une septantaine de concerts et près de 150 groupes venus des Etats-Unis, de Russie, du Japon, de France, d’Allemagne et même du Costa Rica. C’est le bilan de Drone to the Bone au moment de fêter six ans d’activisme nomade au bout du lac. Le «collectif» ­organise pour l’occasion un gros concert ce dimanche à l’Usine. Sept groupes, «quatre tournées qui se croisent», précise, ravi, Bruno Silvestre Favez. A 32 ans, le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion