Régions

L’échec de la gauche radicale, inexorable?

ANALYSE • Dimanche, la gauche de la gauche a réalisé son plus mauvais score à Genève et dans le canton de Vaud en vingt ans d’élections nationales. Explications.
Les pourcentages indiqués sont à chaque fois la somme des résultats aux élections fédérales des différentes composantes de la gauche radicale

Avec à peine 6%, la gauche radicale genevoise a réalisé ce dimanche son plus mauvais score jamais atteint depuis 1971 aux élections fédérales. L’érosion de son électorat semble se poursuivre, comme en attestent également les résultats cantonaux des vingt dernières années. Alors qu’on attribuait à cet échec les incessantes divisions entre les différentes composantes de l’extrême gauche, l’unité, sous la bannière Ensemble à gauche, n’aura pas permis d’inverser la tendance.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion