Genève

Etrange humanité

La vie artistique genevoise, frontalière et vaudoise vient d’être secouée par le festival de La Bâtie, qui s’est achevé samedi. Car tel est un peu le rôle de la création scénique d’aujourd’hui, comme d’hier. Femme de son temps, l’intrigante Gisèle Vienne était son invitée d’honneur. D’où le fil rouge d’une 39e édition nouée autour de «l’étrange». C’est ainsi qu’on qualifie parfois ses spectacles aux antipodes les uns des autres, à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion