Suisse

A 17 ans, on est mobilisé et critique mais peu revendicateur

ÉLECTIONS FÉDÉRALES • Une enquête dresse le portrait de la génération qui va voter pour la première fois cet automne.

Mobile, connecté et conformiste, le «millennial» suisse pense à peu près comme ses aînés, baigne dans les mêmes contradictions que l’adulte contemporain et se réjouit de pouvoir voter. «La Suisse et moi», vaste enquête d’opinion menée auprès des jeunes de 17 ans pour le compte de la Commission fédérale pour l’enfance et la jeunesse, dresse le portrait de ceux qui s’apprêtent à entrer dans la majorité. Lisse et sans surprise

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion