Cinéma

«Ça s’appelle le courage»

«LA LOI DU MARCHÉ» Criant de vérité en chômeur acculé dans le film de Stéphane Brizé, Vincent Lindon est enfin consacré. Entretien au Festival de Cannes, avant qu’il y reçoive le Prix d’interprétation.
«Ça s’appelle le courage»
Photo. Fiction à la lisière du documentaire XENIX ­FILMDISTRIBUTION
Stéphane Brizé

Vincent Lindon incarne un chômeur de longue durée qui accepte un emploi de vigile dans La Loi du marché de Stéphane Brizé. Rencontre à Cannes, où ce rôle lui a valu dimanche le Prix d’interprétation. Vous dites que La loi du marché est l’un des films les plus importants de votre carrière. Pourquoi? Vincent Lindon: C’est un film épuré, fort de signification et d’intégrité, qui ne dit pas au spectateur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion