Musique

Femmes à la baguette

A Genève, la Semaine de l’égalité est l’occasion de déconstruire les stéréotypes de genre. Choisir le piano, la trompette ou la batterie, ce n’est pas innocent. Ensuite, un plafond de verre sépare encore les femmes des postes à responsabilités. Le monde de la musique est mixte, mais pas égalitaire.
Femmes à la baguette 1
Zahia Ziouani est l'une des rares cheffes d'orchestre de renom. Ci-dessous: L'artiste genevoise et enseignante de percussion Margaret Harmer. DR
Musique

Les instruments ont-ils un sexe? Les inégalités et les stéréotypes de genre sont-ils présents dans la musique, dans sa pratique comme dans son espace culturel et professionnel? Ces questions sont soulevées depuis jeudi à Genève dans le cadre de la Semaine de l’égalité (5-8 mars), à travers une série d’actions de sensibilisation initiées par la Ville de Genève. «Est-ce qu’on fait ses choix en toute autonomie, par goût personnel?», interroge

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion