Arts plastiques

Derrière les ruines

ARCHITECTURE Depuis la Renaissance, les décombres de villes effondrées fascinent l’Occident. ­Aujourd’hui, cinéma, édition ou le mouvement «urbex» interrogent les ruines laissées par le monde moderne comme un présage à son possible effondrement.
Photo. MADELEINE HEINZ

En 1946, un an après la parution de son premier roman, Le Serpent, qui l’a consacré comme héraut de la nouvelle vague littéraire suédoise, Stig Dagerman est envoyé en Allemagne par le journal Arbetaren afin de rendre compte de l’état du pays. A bord d’un train bondé qui traverse un quartier autrefois prospère de Hambourg, l’écrivain découvre, fasciné, un paysage dévasté. «Quand je lève les yeux, écrit-il, je rencontre des regards

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion