Cinéma

Elena Hazanov, racines russes

CINÉMA Directrice du Kino Festival, dédié aux films de l’Est, la cinéaste genevoise reviendra bientôt sur le grand écran avec deux nouveaux longs métrages.
D’origine russe JEAN-PATRICK DI SILVESTRO

On la connaît surtout pour un film, La Traductrice (2006), thriller initiatique d’inspiration autobiographique où une étudiante naïve se confronte à ses origines en côtoyant un parrain de la mafia russe écroué à Genève. Réali­satrice très active, Elena Hazanov af­fiche pourtant une filmographie bien remplie entre cinéma et télévision. Entre la Suisse et la Russie aussi, reflet d’une double culture qu’elle cultive derrière la caméra et comme directrice du Kino

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion