Genève

La politique sécuritaire du canton désavouée

JUSTICE • Le Tribunal d’application des peines et mesures réduit la peine d’un détenu en raison des conditions de détentions à la prison de Champ-Dollon.

Pour avoir été incarcéré cent soixante jours dans des conditions jugées dégradantes, un détenu qui purgeait une peine d’un an à la prison genevoise de Champ-Dollon a vu celle-ci réduite de 17 jours par le Tribunal d’applications des peines et mesures (TAPEM), nous apprenait lundi la chaîne Léman Bleu. La juridiction genevoise a appliqué directement un arrêt du Tribunal fédéral rendu en février qui épinglait les conditions de détention dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion