Régions

La débâcle des SIG rebondit au pénal

EOLIEN  L’association Les Travers du Vent dépose une dénonciation pénale auprès du Ministère public genevois pour gestion déloyale dans l’affaire qui lie les SIG à Ennova et Reninvest.

L’association Les Travers du Vent, qui lutte pour préserver les crêtes du Val de Travers de l’«invasion éolienne», est bien décidée à tenter d’arrêter les mauvais vents qui soufflent du côté des Services industriels genevois (SIG). Sa présidente, l’avocate Fabienne Chapuis-Hini, a déposé ce début de semaine, en son nom personnel et en celui de l’association, une dénonciation pénale contre X – l’association n’étant pas partie prenante – pour gestion

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion