Cinéma

«Nous ne pourrions jamais faire ce métier»

Cinéma documentaire

Avec Juan José Lozano, Nicolas Wadimoff a suivi pendant deux ans les enquêteurs de l’association TRIAL. Le Genevois nous dévoile les coulisses de «Chasseurs de crimes». Pourquoi vous êtes-vous attaqués, avec Juan José Lozano, à ce sujet? Nicolas Wadimoff: L’idée surgit du paradoxe entre la proximité, à Genève, près de chez nous, des bureaux de TRIAL, et ces affaires dont l’association se saisit et qui ont marqué notre temps. Avec

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion