Suisse

Les traqueurs suisses de génocidaires

Justice L’ONG Trial, à Genève, traque depuis douze ans les criminels de guerre réfugiés en Suisse, un travail de longue haleine. Les explications de son directeur, Philip Grant.  

Combattre l’impunité des criminels de guerre réfugiés ou de passage en Suisse, défendre les victimes pour qu’elles obtiennent justice, sensibiliser les autorités politiques et judiciaires ainsi que les diasporas concernées… Les tâches que s’est donnée la petite ONG TRIAL sont dignes de la lutte de David contre Goliath. Et pourtant, depuis douze ans, l’association genevoise ose défier les responsables, complices et instigateurs des violences les plus graves commises à travers

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion