Chroniques

Botox ou gants de boxe

JE TIRE OU JE POINTE

Le 8 mars, Journée internationale des femmes, permet une fois par an de rendre un tantinet de visibilité à la moitié de la population peu souvent interviewée en pleine page et encore moins visionnée aux heures de grande écoute télévisée. On ne lit pas, ou n’entend pas souvent une femme de tête qui réfléchit tout haut, une grande championne qui cause victoire, une big manager qui offre sa vision de l’économie,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion