Suisse

Le rail a une longueur d’avance

TRANSPORTS  • Malmenée au niveau routier, la politique de Doris Leuthard reprend des couleurs grâce au franc succès du fonds ferroviaire.

«Un échec me ferait très mal.» Cette confidence lâchée par Doris Leuthard durant la campagne souligne l’importance du fort soutien populaire réservé au plan de financement et d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire (FAIF), approuvé hier par 62% des votants. Après le tout aussi net refus de la vignette autoroutière à 100 francs en novembre, la ministre des Transports peut repartir sur de bons rails. Elle tentera de profiter de cette dynamique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion