Suisse

«La Suisse a un code génétique raciste»

ENTRETIEN • A la veille de la votation sur l’initiative UDC «contre l’immigration de masse», Karl Grünberg expose sa vision des fondements de la xénophobie en Suisse.

Quelques jours après la Journée mondiale à la mémoire des victimes de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité, Karl Grünberg, président de l’association Tampon J, revient sur le «brouillard» entretenu autour de l’implication des autorités suisses dans la Shoah et pointe du doigt «l’ADN raciste» du cadre institutionnel suisse. Quels sont les buts visés par l’association Tampon J? Karl Grünberg: Nous avons décidé de créer cette association

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion