Genève

Sous pression, le directeur des TPG claque la porte

TRANSPORTS PUBLICS • Le conseil d’administration évoque de graves divergences stratégiques et politiques pour expliquer le brusque départ du chef de la régie publique.
Roland Bonzon était à la tête de la régie publique depuis six ans. Jean-Patrick Di Silvestro

Après les Services industriels, ce sont les Transports publics genevois (TPG) qui perdent leur pilote. Depuis six ans à la tête de la régie publique, Roland Bonzon démissionne avec effet immédiat. L’annonce a été faite hier matin par la présidente du conseil d’administration (CA), Anita Frei, qui invoque de graves divergences politiques et opérationnelles. Elle prendra la responsabilité de l’établissement autonome jusqu’au 27 janvier, date à laquelle le CA décidera

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion