Vaud

A Lausanne, un garçon de treize ans est menotté pour un renvoi forcé

ASILE • La police vaudoise entrave un mineur et sa mère malentendante, en vue d’une expulsion forcée en application des accords de Dublin. L’opération a choqué les milieux de défense de l’asile.

A six heures du matin le 4 décembre dernier, la police entre par surprise dans une chambre du foyer de requérants d’asile de Valmont, à Lausanne, pour un renvoi forcé. Huit agents réveillent Mme B. et son fils, iraniens, qui s’étaient opposés à leur expulsion en Italie en application des accords Dublin. «Ils ont attrapé mon fils violemment par le poignet et l’ont forcé à baisser la tête en faisant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion