Régions

Lausanne-Genève, le gouffre se creuse en matière de transports

RAIL • Alors que Lausanne inaugurait cette semaine le M5, métro rapide reliant la capitale vaudoise à Lyon, Genève pâtit toujours de l’abandon du CEVA.

L’inauguration du métro rapide M5, qui relie depuis cette semaine le centre de Lausanne à la gare de de Perrache à Lyon, jette un nouveau regard cru sur l’échec de ce que l’on nommait au début du siècle la Métropole lémanique. Las des errements du canton du bout du lac, les Vaudois ont finalement pris leur envol tout seuls. «C’est triste pour Genève, mais il faut bien aller de l’avant»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion