Vaud

Certains parents dénoncent un accueil de jour au rabais

VEVEY • Des enfants de quartiers populaires seraient exclus du réseau ­d’accueil et auraient droit à un accueil de jour de moindre qualité.  

Une cantine scolaire aménagée dans une salle de classe, pas de jeux organisés à l’extérieur, pas de goûter, un accueil dans une classe ouverte jusqu’à 18 h, dernier délai pour les parents travailleurs pour venir chercher leurs enfants. David Gygax, père d’un enfant de six ans à Vevey, ne décolère pas depuis la rentrée scolaire. Son fils, auparavant accueilli dans une unité d’accueil pour écolier (UAPE), où il était encadré par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion