Cinéma

L’ombre et la proie

CINÉMA • Dévoilé hier soir au Festival de Locarno, «L’Expérience Blocher» de Jean-Stéphane Bron apparaît comme la mise en scène d’une tentative illusoire de révéler l’âme blochérienne.
«L’Expérience Blocher» vue de France
Tournage de L’Expérience Blocher. Le réalisateur Jean-Stéphane Bron et son équipe filmant Christoph Blocher dans sa villa zurichoise. FRENETIC FILMS
Jean-Stéphane Bron

Rarement un film suisse projeté au Festival de Locarno aura suscité tant d’attentes, à la mesure d’un personnage politique hors norme et d’un cinéaste qui n’a plus à faire ses preuves. Au-delà d’une dangereuse polémique politique qui devrait rester sans suite (lire édito), la rencontre sur l’écran entre Christoph Blocher et Jean-Stéphane Bron a charrié son lot de questions. Le documentariste bienveillant va-t-il se faire dévorer tout cru par le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion