Vaud

Le canton «oublie» le service civil féminin en cours de route

COUAC • Le Département de la sécurité et de l’environnement a omis de transmettre à Berne l’initiative cantonale votée par le Grand Conseil.

L’initiative cantonale pour un service civil féminin a été envoyée au Palais fédéral avec plus de six mois de retard. Selon les services de l’Etat de Vaud, c’est le résultat d’un «couac administratif» intervenu l’automne dernier. Après l’adoption, à la fin août au Grand Conseil, du décret demandant aux Chambres d’ouvrir le service civil aux femmes sur une base volontaire, le canton aurait tout simplement «oublié» de transmettre les documents

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion