Suisse

Quand des bénévoles se mêlent de l’asile

REPORTAGE • Dans un contexte de durcissement de la politique d’asile, l’engagement de la société civile est plus que jamais nécessaire. A Sainte-Croix, des bénévoles se sont invité-e-s dans la vie du centre de requéran-e-s.  
Une famille éthiopienne avec Arlette et Paul Schneider: «Nous savons très bien que beaucoup de requérant-e-s d’asile seront renvoyés.» Yves Leresche

Le calendrier indique le début du printemps, mais la neige qui tombe sans discontinuer recouvre Sainte-Croix, dans le Nord vaudois et ses hauteurs environnantes d’un épais manteau blanc. Paul Schneider, ancien chirurgien et chef de l’hôpital de la localité, à la tête d’une association de bénévoles de quinze personnes, ouvre la porte d’entrée antifeu de l’un des deux immeubles du centre de requérant·e·s d’asile – vestiges de l’ancienne infirmerie. Il

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion