Scène

Crime en colocation

THÉÂTRE • A l’Alchimic de Carouge, «Vladimir» de Matjaz Zupancic plonge le spectateur dans un thriller sur fond de conflit générationnel.
Masa (Ninon Fachard) reçoit un cadeau de Vladimir (Jacques Michel) sous le regard de Miki (Jean-Aloïs Belbachir). ISABELLE MEISTER

La scène, que le public cerne tous azimuts et à ras le sol, pourrait être une cuisine, la typique «salle commune» d’une cohabitation où se relaient lève-tôt et couche-tard. Quant à l’atmosphère, elle est franchement aux vannes et aux boutades d’éternels adolescents. Jusqu’au moment où, économies obligent, Ales, Masa et Miki accueillent, avec des humeurs partagées, un nouvel arrivant dans leur chaotique et sympathique collocation: un vieillard à l’air terne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion