Cinéma

Olivier Zuchuat, éthique et esthétique

CINÉMA De retour sur les écrans avec «Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit», le cinéaste-essayiste défend une haute idée du documentaire.
Olivier Zuchuat CÉDRIC VINCENSINI

Dans un pays (la Suisse) qui produit et propose en salles de nombreux documentaires, ses films sortent du lot. Par leur ambition cinématographique, un souci de la forme qui les rattache au genre de l’essai. «Un terme que je revendique. J’adresse au spectateur une proposition, dont il faut qu’il s’empare et qu’il doit habiter», confirme Olivier Zuchuat, qui n’a pas quitté son long manteau gris dans la brasserie lausannoise où

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion