Musique

Archipel: concentré pour faire avec la crise

MUSIQUE CONTEMPORAINE • Le festival présente une édition resserrée mais électrique.

Cinq jours de concerts au lieu des dix habituels. La réduction de voilure du festival de musique contemporaine Archipel (17 au 23 mars) impressionne. Coupable principal selon son directeur Marc Texier, la crise financière qui a asséché les financements des partenaires européens. De nombreux projets tombés à l’eau ont fait passer la part des coproductions de 300 000 (2011) à 80 000 francs (2013), sur un budget total de 750

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion