Vaud

Poliment, les députés prient Berne de rembourser les primes excessives

GRAND CONSEIL • La résolution votée ne dit pas quelle arme le Conseil d’Etat devrait utiliser. Le PS persiste à demander un gel de la contribution à la péréquation fédérale.

  Ils sont arrivés à se mettre d’accord sur un seul texte. Il aura fallu un quart d’heure de suspension de séance aux six chefs des groupes politiques pour faire la synthèse des projets de résolution déposés par le PLR, l’UDC et le PS. En ouverture de séance, tout le monde voulait protester contre le non-remboursement des primes excessives (environ 1000 francs versé en trop par personne entre 1996 et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion