Solidarité

Route amazonienne: la consultation n’apaise pas les tensions avec Morales

BOLIVIE • Après consultation, le gouvernement d’Evo Morales affirme que les autochtones acceptent la construction d’une route au cœur de l’Amazonie. Les dirigeants indigènes dénoncent une manipulation.
Des centaines d’autochtones vivant dans le parc naturel avaient parcouru 600 km lors d’une marche de protestation entre Trinidad et La Paz entre avril et juin 2012. VPN

Le Tipnis – pour Territoire indigène et parc naturel Isiboro Secure – abrite 69 communautés réparties sur 1,2 million d’hectares en pleine Amazonie bolivienne. Sans accès routier. La plupart d’entre elles n’avaient jamais vu un fonctionnaire d’Etat sur leurs terres. La donne a changé avec la consultation de quatre mois organisée par le gouvernement. Le 7 janvier dernier, le verdict tombe sous forme de rapport: une large majorité, soit 55

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion