Genève

«Je veux redonner un rang politique aux droits humains»

POLÉMIQUE • Pierre Maudet justifie la suppression de l’ODH. Sa directrice devra imaginer l’organe de médiation entre administrés et administrations.
Pierre Maudet: «Les services de l’ODH avaient été J.-P. DI SILVESTRO

Le magistrat chargé de la Sécurité Pierre Maudet répond aux craintes relatives à la suppression de l’Office des droits humains (ODH) et répète son attachement à cette problématique. Il vient aussi de proposer à la directrice de l’office, Fabienne Bugnon, la mission d’élaborer les contours de l’instance de médiation entre administrés et administrations, qui est l’une des innovations de la nouvelle Constitution. La suppression de l’ODH consacre-t-elle un recul sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion