Musique

Les grands écarts du Festival Face H

Une diffusion de disques en béton, le retour de l’empereur du «highlife» ghanéen, du folk et du post-punk dansant ce week-end à la Parfumerie. Qui dit mieux?
Les grands écarts du Festival Face H
A 76 ans, Ebo Taylor ne désarme pas et promet une performance mémorable. DR
Concerts

Serait-il en train de devenir l’événement musical le plus précieux sur la place de Genève? Il y a pourtant pléthore. De fait, année après année, Face Z s’impose comme le carrefour des découvertes et des assemblages, où émergences folk, électro et rock se mêlent aux légendes méconnues, réhabilitées par la bande. Dès ce soir, la septième édition du festival, baptisée Face H, quitte ses murs du Théâtre de l’Usine pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion