Genève

Une coalition appelle à fermer Frambois

Asile • Un collectif composé d’élus fédéraux et cantonaux et de représentants de la société civile appelle le Conseil d’Etat vaudois à dénoncer le concordat régissant le centre de détention administrative basé à Genève.

Antichambre des renvois forcés, la prison administrative de Frambois (GE) doit fermer, demande un collectif formé de représentants de la société civile et d’élus (lire ci-dessous). Dénonçant l’incompatibilité de la détention administrative avec l’Etat de droit, mais aussi son inefficacité, il a interpellé hier les autorités vaudoises. La coalition en appelle à la «responsabilité politique et morale» de la majorité rose-verte au Conseil d’Etat. Elle l’exhorte à «montrer l’exemple» en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion