Vaud

Un webmaster vaudois gagne son bras de fer contre Tamedia

Internet • Le groupe de presse a tenté de récupérer le nom de domaine encore.ch, enregistré depuis sept ans. L’organe de médiation l’a débouté.  
Capture d’écran montrant les unes du supplément «Encore!». DR

En 2005, la Ville de Lausanne reprend la main sur son téléréseau et devient fournisseur d’accès à internet sous le nom de Citycable. Dommage collatéral, les Lausannois ont trois mois pour dire adieu à leur adresse @urbanet.ch. Echaudé, Kyril Gossweiler décide d’acheter son propre nom de domaine: encore.ch. «Je voulais une adresse e-mail qui m’appartienne à vie», explique-t-il. Sept ans après, il déchante. Car Tamedia lorgne désormais son bien: en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion