Musique

Disco Armageddon

FIN DU MONDE (VII) Humanité anéantie par les machines, chute des civilisations, catastrophe atomique et rêveries post-apocalyptiques… Désespérée, festive et troublante, la scène musicale électro-industrielle grave la bande-son de l’Apocalypse.
Le groupe slovène Laibach a bâti sa réputation sur des reprise sulfureuses de standards pop tournés en dérision sur le mode totalitaire, chantés en allemand guttural sur des rythmes martiaux. DR
Musique

Regarde les larmes dans mes yeux, jette un regard vers le ciel/ Il n’y a rien à préserver, nous attendons la fin/ Notre monde se meurt/ La Terre-Mère pleure/ Il n’y a rien à préserver, nous attendons la fin.» Des phrases hurlées par un chanteur à la voix éraillée, des mélodies douces-amères hachées par une rythmique martiale, le groupe Solitary Experiments explore le côté obscur des musiques électroniques. Préoccupée par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion