Solidarité

La fausse paix colombienne

DROITS HUMAINS • Le président Santos a su donner une image plus sociale et pacifique à la Colombie. Progrès ou imposture destinée à faire avaler l’accord commercial avec l’UE?

Le processus de restitution des terres aux paysans en Colombie est mal emmanché. C’est le moins que l’on puisse dire à entendre deux militants venus à Genève dernièrement alerter l’opinion publique lors d’une conférence. Un événement coorganisé par le syndicat paysan Uniterre et l’association suisse de solidarité avec la Colombie Turpial. Franklin Castañeda, porte-parole du mouvement national de victimes de crimes d’Etat, et Fabian Olaya, chercheur de l’organisation Ilsa, spécialiste

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion