Genève

Escalade de la violence entre antifascistes et extrême droite

NÉONAZISME • La rixe qui a mené un jeune homme à l’hôpital soulève des inquiétudes sur la montée de l’extrême droite à Genève, à laquelle l’ultra-gauche fait front.

«Le coup de couteau ne découlait pas d’une rencontre fortuite.» Shlomo, acteur de la scène alternative genevoise, insiste sur la dimension politique des violences qui ont eu lieu aux abords de la scène PTR vendredi et qui ont conduit un homme à l’hôpital dans un état grave (Le Courrier d’hier). Si les versions concordent pour parler d’une rixe généralisée, l’enjeu de ces violences doit être situé dans un cadre plus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion